Couvrir le sol

conseil-paillis_tontes_fraisierDans la nature, la terre n’est jamais nue. Lorsque c’est le cas (par la main de l’homme), le sol se dessèche au soleil et sa fertilité diminue avec le temps.

Pour y remédier, l’homme utilise le labour. En retournant le sol, les éléments nutritifs enfuis au fond sont remontés à la surface pour nourrir les prochaines plantations. Ce qui accélère l’appauvrissement du sol et implique l’apport d’engrais chimiques. La terre continuellement retournée et séchée par le soleil finie par se compacter et prendre l’apparence de boue. Du coup, l’eau ne peut plus circuler. La vie biologique du sol disparait. On dit que le sol est mort…

La paillage du sol apporte de nombreux avantages:

Conservation de l’humidité et donc diminution des arrosages.
Amélioration de la structure du sol. Le paillage organique se transforme en humus par décomposition et stimule l’activité organique.
Développement des insectes utiles et des vers de terre. Le paillage fait office d’abris pour les insectes et nourrit les vers de terre.
Disparition des mauvaises herbes. Le paillage empêche la lumière d’atteindre le sol et ne permet pas mauvaises herbes de se développer.
Protection du sol contre le tassement.
Protection contre le gel. Le sol est couvert. L’activité biologique est stimulée et la décomposition dégage de la chaleur.
Protection des légumes qui ne sont plus en contact direct avec la terre et l’eau.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE PAILLAGES

– La paille

La paille est l’élément le plus utilisé. On peut aussi utiliser les tontes de gazon ou les résidus de végétaux mais la décomposition est plus rapide. Cependant, il faut savoir que la paille se révèle être un bon abris pour les limaces et escargots…

– Le BRF (Bois Raméal Fragmenté)

Méthode importée du Canada, il consiste à broyer des branches fraichement coupées. C’est l’élément le plus riches et il se décompose plus lentement que la paille. Par contre, il faut compter plusieurs mois (jusqu’à un à 2 ans) pour constater une réelle amélioration de la productivité. Le BRF est idéal pour régénérer un sol. Seuls inconvénients: il nécessite l’achat d’un bon broyeur (préférez un broyeur Jean Pain) et il faut beaucoup de branche…

– Les aiguilles de pins et de sapins

C’est la méthode préconisée par le permaculteur Philip Forrer. Les aiguilles ne nourrissent pas le sol car elles se décomposent très lentement. Par contre, elles préservent formidablement l’humidité. C’est le secret de Philip pour ne jamais arroser son jardin. Il est conseillé de les combiner à un autre paillis à décomposition rapide comme les tontes de gazon. Les aiguilles sont plus lourdes que le gazon sec et empêcheront ce dernier de partir avec le vent.

– Les minéraux

Utilisés principalement pour décorer le jardin, les minéraux peuvent se révéler utiles dans les régions froides pour réchauffer le sol. Cependant, utilisés seuls, ils ne nourrissent pas le sol car ils ne se décomposent pas. On peut les combiner avec des paillis organiques pour les plantes qui ont besoin de chaleur comme les curcubitacés.

– Les films plastiques ou textiles

Plus ou moins biodégradables, ils s’appliquent en toiles tendues. Très inesthétiques, chers et plutôt destinés à la culture intensive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s