Poule

Les premiers animaux que vous allez élever seront certainement des poules. Peu chères et très faciles à élever, les poules offrent de nombreux avantages: Diminution des déchets ménagers, fertilisation du sol, oeufs frais et viande disponible. Le prix des poules varie suivant les races entre 15 et 30 euros pour des poules adultes. Parfois beaucoup moins en passant par des éleveurs. On peut également acquérir des poussins que l’on va élever ou des oeufs fécondés. Je préconise de démarrer avec des poules adultes ou jeune (2-3 mois) car si l’achat de poussins ou d’oeufs fécondés sont intéressants financièrement, ils nécessitent l’achat supplémentaire de matériels couteux. Avec un couple adulte, vous allez vite rentrer dans vos frais.

LES BASES À CONNAÎTRE

– Les poules détestent l’humidité, mais ne sont pas trop sensibles au froid.

– Elles se reproduisent généralement au printemps.

– Vous n’avez pas besoin de coq pour avoir des oeufs.

– Une poule pond à partir de 5-6 mois environ.

– Hormis certaines races, elles pondent peu ou pas l’hiver.

– Elles dorment en hauteur.

– À partir de 50 poules de plus de 30 jours, votre élevage est considéré comme une exploitation et doit être déclaré comme tel.

– Une poule vit 5 à 8 ans.

LE POULAILLER

La fabrication d’un poulailler ne pose pas de gros problèmes. Il faudra prévoir assez de place pour toutes les poules, des espaces pour qu’elles puissent pondre et des perchoirs accessibles car les poules dorment en hauteur. L’idéal est un sol en béton, toujours propre et il faut faire attention à l’humidité. Fabriquez leur des échelles pour qu’elles puissent grimper. L’eau et la nourriture doivent être disponibles à volonté. Enfin il faudra faire attention à ce que des intrus (rats, souris, renards etc.) ne puissent y accéder. Enfin il faut le nettoyer régulièrement. Le principal ennemi des poules est l’humidité. Elles ne craignent pas le froid mais vous pouvez toujours ajouter une lampe chauffante pour les hivers rigoureux. Pensez à leur laisser du gravier et du sable ou de la litière à disposition.

CHOISIR SES POULES

Le choix des poules est déterminant et vous devez d’abord savoir ce que vous voulez faire exactement (viande, oeuf etc.). Il faut savoir qu’il existe des races spécifiques à la ponde, à la couvaison, à la viande etc. Il faut prendre en compte que la majorité des races pondent beaucoup moins l’hiver, parfois pas du tout.

Dans le cas d’une vie en autonomie, on va s’orienter vers des races polyvalentes à la fois pondeuses, couveuses et comestibles. Les races d’ornement sont donc à proscrire, sauf si vous avez de la place et que vous êtes passionné. Il est bon de savoir que les races d’ornement se vendent généralement plus chères et que leur élevage peut donc se révéler judicieux.

Orientez-vous vers la race Sussex, une grande poule rustique et robuste qui dispose de toutes les qualités requises (bonne pondeuse, excellente couveuse, bonne viande). Intêressez-vous aussi à la Faverolle (qui pond aussi l’hiver), la Marans, l’Orpington, la Rhode Island…

Si vous avez de la place, vous pouvez combiner des races pondeuses avec des couveuses, ainsi que des races élevées uniquement pour leur viande. Sans oubliez les pondeuses d’hiver.

INCORPORER DES POULES

Lorsque vous incorporez des poules pour la première fois dans votre poulailler, laissez-les enfermer 3 à 4 jours pour qu’elles s’habitue au lieu. Dans le cas où vous les laissez en liberté, elles rentrerons toute seule à la tombée de la nuit.

Si vous incorporez de nouvelles poules dans un poulailler déjà habité, il faut faire attention à ce que les anciennes poules les acceptent et ne les empêchent pas de se nourrir. Si cela arrive et que la situation ne s’améliore pas au bout de 3 jours, il faut songer à les séparer. Le mieux est d’installer un grillage dans le poulailler afin que les anciennes poules s’habituent à la présence des nouvelles.

Il est important de beaucoup observer vos poules au début. Un ordre hiérarchique se créera naturellement entre vos bêtes.

REPRODUCTION ET RACES PURES

Tout d’abord, pour que des poules se reproduisent, vous devez disposer d’un coq qui va féconder les oeufs. En théorie, tant qu’une poule pond des oeufs, elles peut avoir des poussins. En pratique, les éleveurs font en sorte que les oeufs soient fécondés en printemps-été, afin que les poussins profitent de la chaleur. Ce qui permet d’avoir peut de perte. En effet, les oeufs fécondés et les poussins ont besoin de beaucoup de chaleur. Si les oeufs sont fécondés en période froide, vous avez de grande chance de perdre les poussins, à moins d’investir dans une couveuse et un abris spécifique pour les poussins. De plus, étant donné que la ponte est plus rare en période froide, vous êtes forcément plus intéressé par la récolte d’oeufs non fécondés pour la cuisine.

Voici comment procèdent les éleveurs pour la reproduction et l’obtention de races pures:

À la base, les coqs sont séparés des poules et disposent de leur propre enclos. Au printemps, les poules sont séparées par race dans des petits enclos et on introduit le coq. À la mi-août, les coqs sont remis dans leur enclos et les poules peuvent retrouver leur liberté. Ainsi sont conservés les races pures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s